Découvrez tous les détails du CPF pour les demandeurs d’emploi : financement, démarches…

Le droit à la formation pour les chômeurs

Une des grandes innovations du CPF : la formation devient accessible aux chercheurs d’emploi. Ils peuvent accéder aux formations listées prioritaires par les partenaires sociaux et les pouvoirs publics. On y retrouvera des qualifications recherchées et/ou manquantes sur le marché du travail, par exemple les langues ou l’informatique.

Qui finance ces formations ?

Lorsque le demandeur d’emploi possède un nombre suffisant d’heure sur son CPF, c’est le FPSPP (fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels) qui prend en charge les formations. Si le demandeur d’emploi ne possède pas assez d’heures sur son compte il peut faire appel à pole emploi ou à d’autres organismes qui pourront l’aider à financer sa formation.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Le demandeur d’emploi souhaite réaliser une formation listée prioritaire et veut mobilier son CPF. Deux cas de figure sont possibles :

1) Le demandeur d’emploi possède assez d’heures sur son CPF et souhaite les mobiliser

  • Le demandeur d’emploi réalise une demande à l’écrit l’accord au centre pôle emploi dont-il dépend, en précisant le contenu et le calendrier de la formation
  • Si le projet est validé comme projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE), Pôle emploi (ou à défaut le demandeur d’emploi) contacte le FPSPP demande la prise en charge de la formation
  • Si elle est acceptée le demandeur d’emploi peut alors s’inscrire à la formation

2) Le demandeur d’emploi ne possède pas assez d’heures cumulées sur son CPF

  • Il peut décider de financer lui-même les frais restants ou de demander un abondement de son CPF auprès d’organismes comme pôle emploi, les pouvoir public, le FPSPP…
  • Si le projet est validé par Pôle emploi et le projet financé par d’autres organismes le demandeur d’emploi peut alors s’inscrire à la formation